Lecture du moment

Extrait de Cahiers 29-30-311861/1863

Je partis Tôt – Avec mon Chien –

Rendre visite à la Mer –

Du Sous-sol les sirènes

Montèrent pour me voir –

 

Et les Frégates – à l’Etage

Tendirent des Mains de Chanvre –

Me prenant pour une Souris –

Echouée – sur les sables –

 

Mais nul Homme ne Me héla – le Flot

Dépassa ma Chaussure –

Puis mon Tablier – puis ma ceinture

Puis mon Corsage – aussi –

 

Il menaçait de m’avaler toute –

Comme la Rosée

Sur le Gilet d’un Pissenlit –

Alors – je courus –

 

Et Lui – Il me serrait – de près –

Je sentis sur ma Cheville

Son Talon d’Argent – Mes Souliers allaient

Déborder de Perles

 

Enfin ce fut la Cité Ferme –

Nul, semblait-il, qu’Il connût là –

Et m’adressant un Impérieux – Salut

L’Océan se retira -