Un grand souffle nous a pris,

Profitant d’une accalmie

Avons couru vers la mer

Sur le chemin des jaunes primevères.

 

Du sable blond mouillé,

Des vagues de mousse roulées

A l’infini se succédaient.

Avons goûté l’eau salée

Qui léchait nos pieds.

 

Soudain un grain nous surprit.

Avons alors chanté

Tous en rond

Serrés sous nos parapluies.

Les gouttes tambourinaient sur nos têtes.

C’était la joie, la fête

Invoquer d’un même élan

Le Dieu du ciel

Sous tous les tons.

 

Pantalons et chaussures trempés

Avons remonté d’un pas léger

Le sentier escarpé.

Contempler la baie

S’extasier.

 

 « Amazing ! Irlande ! »

 

La course des nuages en gris colorés

Le doux velours vert des prés

L’immense falaise dressée en bouclier

Nichées au creux du noir granit

Les minuscules taches blanches de maisons

Dans  un rai de lumière l’air vaporeux  vers la nue échappé

Le roulis de la mer soulignait le sable blanc du rivage.

 

Oh ! Nature !

Emouvante Nature !

Tu invites au silence, au recueillement.

Respect et admiration,

Je te dois,

Pour ce que tu donnes au monde

Pour ce que tu m’offres !

 

FRS – 25/26 avril 2018 à Dunloy